Groupement des syndicats du négoce agricole
Contact
NACA au service des entreprises de négoce agricole Centre-Atlantique

Techniques culturales

Les buses à haut potentiel de réduction de dérive


La réduction de la dérive de pulvérisation est un sujet crucial pour réduire les pollutions environnementales. La liste officielle des équipements homologués pour réduire cette dérive comprend des buses associées à différents niveaux de réduction de dérive en fonction de la pression d’utilisation. Cette réduction de dérive va jusqu’à 90%. Quel est l’effet du volume de bouillie et du type de buses sur la qualité de pulvérisation notamment avec ces buses à haut potentiel de réduction de dérive ?


Arvalis-Institut du végétal a souhaité tester l’effet du volume de bouillie et des différents types de buses sur l’efficacité des traitements herbicides pour vérifier si leurs observations datant des années 2000 étaient toujours vérifiées avec les nouvelles buses à haut potentiel de réduction de dérive.

L’essai a été mis en place sur blé avec des produits racinaires à des volumes de bouillie de 50, 80 et 150 l/ha et 4 types de buses : une buse à fente classique (XR) et 3 buses à injection d’air associées respectivement à une réduction de dérive de 66% (CVI), 75% (ID) et 90% (TTI).

Les buses sont utilisées à leur pression maximale d’homologation. Le traitement est réalisé en post-levée précoce sur des ray-grass au stade 1 feuille. Les conditions climatiques sont optimales.

Les résultats obtenus (graphique ci-dessus) confirment ceux acquis dans les années 2000. Il n’y a aucun impact significatif ni du volume de bouillie ni du type de buses sur l’efficacité du désherbage avec des produits racinaires. D’autres facteurs comme l’humidité du sol ont un impact bien plus important sur l’efficacité de ce type de produits.

L’utilisation de buses permettant une réduction de dérive de 90% ne nuit pas à l’efficacité des traitements à base de produits racinaires comme le prosulfocarbe. Cette matière active étant particulièrement sensible à la dérive, il est fortement recommandé d’utiliser ce type de buse pour son application.

Le même type d’essai a été mené sur betteraves avec des produits de contact. Les 4 même types de buses et les 3 volumes de bouillie (50, 80, 150 l/ha) ont été utilisés. Les buses sont utilisées à leur pression maximale d’homologation.

Dans ce cas (graphique ci-dessus), il y a un effet significatif du volume de bouillie. L’efficacité est plus importante avec un volume de bouillie de 150 l/ha. Il y a une interaction significative entre le volume de bouillie et le type de buses utilisé. Avec des volumes de bouillie de 50 et 80 l/ha, seule la buse à fente classique apporte une efficacité satisfaisante. A 150 l/ha, les buses à injection d’air associées à des réductions de dérive de 66% et 75% peuvent être utilisées. En revanche, les buses à injection d’air associé à une réduction de dérive de 90% sont à proscrire pour l’application de produits de contact.


Dans le raisonnement du choix de type de buses, il faut prendre en compte le type de produits et le volume de bouillie utilisés. Pour des produits racinaires, toutes les buses apportent une efficacité satisfaisante quel que soit le volume de bouillie utilisé. Pour des produits de contact, il faut éviter d’utiliser une buse à injection d’air associée à une réduction de dérive de 90%. Pour rappel, l’usage de buses anti-dérive et la mise en place d’une bande tampon de 5 m de large sont les 2 conditions à cumuler pour réduire à 5 m les Zones Non Traitées (ZNT) en bordure de points d’eau. La liste officielle des équipements homologués pour réduire la dérive de pulvérisation est disponible ici.


Sources : Perriot, B. & Bergamini, H. 2022. Les buse à haut potentiel de réduction de dérive à l’essai. Perspectives Agricoles. Novembre 2022. N°504. pp24-26.

Prosulfocarbe et dérive de pulvérisation